Joli pot et plaisir de fabriquer

Dernière mise à jour : il y a 7 jours

Selon moi, un des meilleurs moyens de lutter contre l’écoanxiété est l’action. Agir, se sentir utile, prendre une part des responsabilités. Il est évident cependant que nos gestes du quotidien ne permettront pas de stopper le réchauffement climatique mais ils ne sont pas insignifiants pour autant. Même si on considère que ce n’est qu’une goutte dans l’océan, je me dis que 7 milliards de gouttes c’est déjà pas mal.


Une collègue m’a demandé mes trucs et astuces pour l’entretien de la maison, j’ai donc décidé de les lui partager via ce blog.



Comme vous pourrez le voir, dans les « recettes » proposées, mon objectif est de simplifier les préparations, d’utiliser peu de produits et les moins transformés possibles.


Pour le sol : 1 litre eau chaude, ½ cuillère à soupe vinaigre, 5 gouttes de citron et 5 gouttes de tea tree.


Pour les carreaux : eau chaude et lavettes de chez H2O at home


Pour les éviers (inox et faïence) : 1,5 mesures d’argile blanche, 1 mesure de bicarbonate, 1/2 mesure cendre tamisée, 1 mesure de savon neutre (liquide vaisselle bio) et +/-10 gouttes de différentes huiles (citron et tea tree pour leur propriété et pin ou menthe pour leur parfum. Mettre tous les ingrédients (idéalement dans un pot opaque). Bien mélanger à la cuillère. Laisser sécher au soleil au moins 24h avant de refermer le couvercle.


WC : cela fait 4 ans que je favorise les produits fait maison et respectueux de l’environnement, mais pour les wc je suis toujours en train d’utiliser un produit de la grande distribution car j’avais une bouteille de réserve et que je l’utilise avec parcimonie. Quand il sera fini, j’utiliserai la préparation suivante (500ml de vinaigre blanc et 500ml d’eau chaude et des huiles essentielles.…) mais dans tous les cas, j’ai une éponge, un gant et un essuie spécial wc. Et je frotte le wc, à la main, avec l’éponge.


Je ne mélange jamais dans mes préparations le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude car j’ai lu que les propriétés s’annulaient.


Je vous passe le paragraphe sur les pollutions intérieures liées aux produits de grandes distributions qui désinfectent à outrance et dont les parfums ne sont pas très bons pour notre santé.


J’ai eu de la chance d’avoir une grand-mère qui me disait que personne n’avait jamais trébuché dans la poussière. Je me rends compte que ça joue sur ma façon de nettoyer et le fait que je ne sois pas une accro du plumeau. J’ai une amie dont la mère et la grand-mère étaient fières de dire qu’il faisait tellement propre chez elles qu’on pouvait manger parterre. Mon amie se met donc la pression pour être à leur hauteur et passe des heures à aspirer, laver, frotter. Elle est rarement satisfaite et y passe un temps interminable. Au-delà de la question donc de comment laver, nous pouvons nous poser la question de la fréquence et de nos motivations à laver.


Réaliser ses produits au départ de matières simples est bon pour notre portefeuille et notre environnement mais aussi notre mental. C’est un peu de travail au début et des habitudes à prendre mais ensuite nous avons la satisfaction d’avoir réalisé nos produits (et si on a l’occasion, la fabrication de ceux-ci peut même être une activité familiale), de pouvoir les personnaliser en choisissant des huiles essentielles qui nous plaisent et si on choisit de chouette pots ou bouteilles en verre, c’est super mignon.


Bon amusement,


Deux sites incontournables :


Ecoconso

- Exemple de recettes : https://www.ecoconso.be/fr/types-de-publication/do-it-yourself

- Les propriétés des huiles essentielles : https://www.ecoconso.be/fr/content/comment-utiliser-les-huiles-essentielles-pour-le-nettoyage


Le grand ménage de Raffa

- Livret avec de nombreuses recettes : http://raffa.grandmenage.info/public/pdf/version-ecranbm.pdf

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout